DDU

LA DIRECTION DU DEVELOPPEMENT URBAIN (DDU)

ARTICLE 68 : La Direction du Développement Urbain (DDU) est chargée d’entreprendre ou de faire effectuer tous les travaux de conception, d’études et de contrôle des projets techniques de la Ville.

Elle assure, en outre, la planification et la gestion de l’urbanisme dans la Ville.

ARTICLE 69: La Direction du Développement Urbain comprend :

  • la Division de l’Administration et de la Logistique ;
  • la Division des Etudes et de la Programmation urbaines ;
  • la Division de l’Aménagement du Territoire, de l’Urbanisme et de l’Habitat ;
  • la Division des Travaux ;
  • la Division du Patrimoine foncier et immobilier 

Plan de circulation: Ces routes sont à sens unique à partir de ce lundi 23 mai

L'annonce avait été faite le mercredi 20 avril 2016, à Dakar, par Alioune Thiam, Directeur général du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (Cetud). La décision est effective à partir de ce lundi 23 mai 2016. Les routes secondaires parallèles aux deux voies de Liberté 6, allant de l’ancienne piste d’envol (sis à Mermoz), à la Boulangerie Jaune en passant par le carrefour Jvc sont désormais des voies à sens unique. 

« Nous avons retenu le tronçon de l’ancienne piste d’envol (sise à Mermoz), la boulangerie jaune et le carrefour Jvc, parce que c’est un nœud extrêmement sollicité et sur lequel il est retenu que quelques mesures qui seront exécutées dans le court terme vont permettre d’améliorer la circulation. Il s’agit principalement de restriction de la circulation. Ainsi, des axes qui étaient à double sens vont être maintenus à sens unique. Un plan de circulation est élaboré de telle sorte que, à l’échelle du quartier, tous les mouvements qui étaient permis et qui sont restreints aujourd’hui puissent quand même trouver des solutions alternatives », avait confié Alioune Thiam. 

Aménagement du rond-point de la Patte d’Oie par le ministère du Cadre de Vie : La ville de Dakar ordonne l’arrêt des travaux

dakarDans le cadre des travaux d’embellissement de la capitale, le ministère du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie a entamé des travaux au rond-point de la Patte d’Oie. Mais, hier, le Chef de la Division de l’Aménagement du territoire de la ville de Dakar a débarqué sur les lieux pour sommer les ouvriers d’arrêter les travaux.

Au sortir d’une visite de terrain, la semaine dernière, le ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de Vie, Diène Farba Sarr, avait annoncé des travaux d’embellissement au niveau du rond-point de la Patte d’Oie. Des travaux qui ont effectivement démarré en début de semaine, mais qui ne sont pas du goût de la ville de Dakar qui n’a point été informé d’une telle initiative. C’est pourquoi, hier, le Chef de la Division de l’Aménagement du territoire de la mairie de ville de Dakar s’est rendu personnellement sur place pour exiger l’arrêt des travaux. «Nous avons été alertés par des populations de l’abattage de plus de soixante-dix (70) arbres. Et, quand nous avons fait le déplacement, on a constaté qu’il y avait sur place des aménagements. Ainsi, nous avons automatiquement ordonné au Directeur du Cadre de vie et des espaces verts urbains d'arrêter lestravaux», confie Abdou Birahim Diop. 

Avant d’ajouter : «Nous leur avons servi une sommation en leur demandant de déférer à la convocation car, cet espace est dévolu à la commune de la Patte d’Oie». À la question de savoir si l’interdiction pourrait être levée, M. Diop, qui rappelle que d’autres travaux ont été menés sans que les communes concernées ne soient informées, répond : «C’est à l’autorité municipale de prendre une décision». Mais, des sources de Libération révèlent que la ville de Dakar va camper sur sa position. «Ce qu’ils (Ndlr : le pouvoir) n’ont pas obtenu par les urnes, ils veulent l’avoir dans l’illégalité. 

La Ville de Dakar à la Bourse pour financer son nouvel espace commercial

Depuis deux ans, la Ville de Dakar travaillait sur le financement du projet Dakar Municipal Finance Project (DMFP), avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates. Il s’agit, pour la Ville de Dakar, de lever des fonds sur le marché financier régional afin de construire un nouvel espace commercial, sur l’îlot Petersen. «Une première en Afrique francophone», selon le Maire Khalifa Sall qui a donné la nouvelle, lors d’un point de presse.     

«C’est une première en Afrique francophone ! La Fondation Bill et Melinda Gates a décidé d’accompagner la Ville de Dakar dans son initiative de finaliser l’aménagement urbain et la promotion de l’urbanisme commercial, pour construire un nouvel espace dédié totalement à l’activité commerçante dans l’ex-îlot Petersen. A travers ce projet, la Mairie veut faire du développement», s’est exclamé le Maire de Dakar, M. Khalifa Sall, suite à cet accord. En effet, la finalisation de ce projet qui lie la Mairie à cette fondation est prévue dans le premier trimestre de 2014 avec l’annonce de l’opération d’emprunt obligataire.

Ce projet, dénommé Dakar Municipal Finance Project (DMFP), est une forme de promotion de l’urbanisme commercial. Il doit aider à caser les commerçants ambulants dans des espaces dédiés et désencombrer le centre-ville. Le projet vise également la promotion du tourisme privé sénégalais, le renforcement de capacités des commerçants sénégalais, dans leurs aptitudes professionnelles et leurs désirs de promotion économique et d’émancipation sociale. D’après le Maire, «le projet s’inscrit dans la logique d’aider la Ville à trouver les voies et moyens afin de mobiliser les ressources nécessaires pour faire face à nos besoins en investissement». 

DELIVRANCE DU PERMIS DE CONSTRUIRE DE LA STATION D’ESSENCE A OUEST FOIRE Les précisions de la Ville de Dakar

L’autorisation permettant au promoteur privé de construire une station à Ouest Foire vient de la tutelle. Selon, une source proche du maire Khalifa Sall, le bail ayant été délivré par la Direction de l’urbanisme. Notre interlocuteur précise par ailleurs que, le maire Khalifa Sall a signé après que tous les services administratifs concernés par la délivrance du permis de construire ont donné leur aval et suivant toutes les pièces nécessaires qui lui ont été présentées. 

Mieux, renchérit-elle, la mairie de Dakar n’est qu’un passage administratif dans la délivrance des permis de construire et elle ne peut aucunement délivrer une autorisation sans l’intervention des services concernés.  Par ailleurs, précise-t-elle, l’autorisation que détient le promoteur de la station incriminée a été délivrée avant l’installation des nouvelles équipes municipales. 

En conférence de presse, avant-hier, lundi 17 novembre, l’équipe municipale de la ville de Yoff avait accusé le maire de Dakar, Khalifa Sall, d’avoir donné le bail au promoteur malgré le transfert de compétence instauré par l’Acte 3 de la Décentralisation.  Ibrahima Fall, troisième adjoint au maire de Yoff avait même annoncé que la commune avait commis un avocat pour donner une suite judiciaire à cette affaire. 

Le marché menaçant ruine: Sandaga est fermé

Depuis hier soir à minuit, le marché mythique dénommé Sandaga est fermé pour des raisons de sécurité. Décision du Préfet de Dakar Alioune Badara Diop par arrêté portant fermeture provisoire du marché. 

Ce n’est pas pour cause d’absentéisme du aux fêtes de tabaski. Cette fois, c’est pour de bon. C’est sur les antennes de la télévision nationale que le préfet de Dakar, Alioune Badara Diop, a annoncé hier vendredi, la fermeture (à partir de minuit) du marché Sandaga, « Pour un problème de sécurité », a fait savoir le Préfet. Celui-ci d’expliquer que « C’est pour préserver notre pays d’une éventuelle catastrophe ». Une nouvelle qui ne sera pas toutefois pas forcément du goût des commerçants dudit marché, mais le Préfet de faire savoir que « Nous avons un site au niveau du camp Lat Dior pour recaser ses commerçants. » Des commerçants qui pour la plupart ne sont pas encore de retour des fêtes mais qui, ne devraient pourtant pas être surpris par la décision dans la mesure où, selon le Préfet, ils en étaient avertis. 

Le dernier avertissement en date émanait d’ailleurs du chef de l’Etat Macky Sall, lui-même, lors du conseil des ministres du 3 octobre dernier. Abordant alors le premier point de sa communication consacré à la situation d’insalubrité des marchés sur l’ensemble du territoire national, le Président de la République avait exprimé sa préoccupation face à ce phénomène, qui constitue un risque sanitaire majeur pour les populations. Le président Macky Sall avait ainsi invité le Gouvernement à veiller « scrupuleusement » à l’amélioration du cadre de vie dans les marchés, en veillant « surtout à la sécurité civile des bâtiments », en engageant un audit technique, sans délai, de l’édifice principal du marché de Sandaga, afin d’entreprendre, en rapport avec la ville de Dakar, les travaux de réhabilitation et de sécurisation appropriés. De toute évidence, ces directives du président Sall ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd. 

Nettoiement et pose de bacs à ordures sur les plages de Dakar : La Ville de DAKAR, les eaux minérales KIRENE et le camp sportif FAYDA joignent leurs efforts

SENENEWS.COM:  La Ville de DAKAR, les eaux minérales KIRENE et le camp sportif FAYDA organisent à partir de ce week-end un circuit de Beach Volley sur plusieurs plages de la capitale. Par la même occasion, les organisateurs vont poser des bacs à ordures pour contribuer à la préservation de l’environnement marin.

 Le coup d’envoi du circuit Beach Volley et des opérations de nettoiement des plages sera donné ce dimanche 18 août 2013 à 10H à la plage de la BCEAO, en présence des responsables du camp sportif FAYDA, des autorités de la Ville de Dakar et de la direction de la société SIAGRO, productrice des eaux minérales KIRENE.

KHALIFA SALL REPOND A SES DETRACTEURS « C’est une fausse idée que de dire que le pavage risque de créer des inondations »

iGFM : Interpellé hier en marge de la cérémonie de distribution de «kits ndogou» à la Grande mosquée de Dakar sur les chantiers de pavage dans certaines zones de la ville, qui selon certains risquent de créer des inondations, le maire de Dakar Khalifa Sall de répliquer à ceux «qui se disent techniciens». «C’est une fausse idée que de dire que ces travaux risquent de créer des inondations», a-t-il relevé. Actuellement, les travaux en cours ne sont faits que «dans des zones où il y a de l’assainissement, dans la phase test», a-t-il expliqué.

LUTTE CONTRE LES NOYADES : la mairie de Dakar "arme" les surveillants de baignade de la plage

La Ville de Dakar procède à la remise officielle d’un lot de matériel de sauvetage aux surveillants de baignade de la plage de Ngor, ce samedi 22 juin 2013 à 11 heures à ladite plage (près de l’hôtel Ngor Diarama), nous apprend un communiqué des services de Khalifa Ababacar Sall.

La cérémonie sera présidée par le docteur El Hadj SARR, adjoint au maire de Dakar et président du comité technique sur les plages, en présence des autorités de la commune d’arrondissement de Ngor et des surveillants de baignade. 

Le document indique que le matériel composé par des planches, des gilets de sauvetages, des boîtes à pharmacie, des kits du sauveteur (sifflets, drapelets, etc.) est un don de la Ville de Marseille à la Ville de Dakar, dans le cadre de la coopération entre les deux municipalités. 

Après les artères de la ville de Dakar, Khalifa Sall « désencombre » ses plages

Après les artères de « sa » ville de Dakar qu’il a « désencombrées » de tables et autres matériels des marchands ambulants, le maire Khalifa Sall agit sur les plages notamment celles d’anse Bernard et du Terrou bi où, à l’issue de la visite de policiers qui y ont procédé à  une vague d’arrestations pas plus tard qu’hier nuit, livre la Rfm qui souligne la présence des agents de nettoiement qui  parachévent l'opération ce matin même sur les lieux  devant les marchands déguerpis qui constatent les dégâts.  

Pages

S'abonner à RSS - DDU